Slider

Clips de la semaine #6

Caballero & JeanJassSonic ft. Luv Resval

Après le grand retour d’High & Fines Herbes (saison 3), leur mixtape et un livre de recettes inspirés de la série, Caballero & JeanJass nous dévoilent un nouveau clip “Sonic” en featuring avec Luv Resval ! Tourné dans un hôtel bruxellois, le clip met en scène les trois rappeurs qui déambulent dans l’établissement. Des artistes présents dans la saison 3 d’High & Fines Herbes dont Alkapote, Senamo et Eskondo sont également dans la vidéo !

>> A lire aussi: Roméo Elvis, petit belge devenu roi du rap

Sevdaliza  – Joanna

La reine de l’avant-garde revient plus sombre que jamais. C’est à travers le personnage abstrait de Joanna que l’artiste iranienne aborde des peines sentimentales tortueuses et sublime le thème de l’amour à sens unique. “Joanna est le genre d’amour qui a aimé profondément et qui a perdu profondément. Le genre d’amour qui ne meurt jamais. Le genre d’amour qui se cache dans un endroit secret, affamé, recroquevillé et blessé. Certain·es auront la chance de l’expérimenter. Certain·es auront la chance de lui échapper.” Autant dire que c’est tout en sentimentalité que Sevdaliza dévoile ici un troisième extrait de son album tant attendu, faisant suite aux excellents “Lamp Lady” et “Oh My God”. Comme toujours avec elle, on retrouve dans le clip une ambiance austère et inquiétante, avec des plans épurés et sombres de la jeune esthète, qui s’affiche ici sous les traits d’un ange mortuaire. Entre poésie et bizarrerie.

FrenetikDésordre

Pour célébrer la sortie de “Brouillon”, son projet de six titres tout fraîchement sorti, Frenetik nous dévoile  aussi le clip du titre “Désordre” réalisé par Antoine Person.  Dans une atmosphère ténébreuse, toujours calme et glacial, Frenetik a pris le temps de préparer ses troupes pour passer à l’offensive et venir semer le trouble. Un visuel rythmé par d’intenses scènes de combat et de préparation disciplinée, duquel jaillit un sang froid et une énergie qui ne risquent pas de laisser les auditeurs indifférents. Dans son EP, l’artiste parle du quotidien d’un jeune de banlieue et de la dualité entre l’amour et la haine qu’il lui voue. À travers ses constats et ses réflexions, il aborde des sujets qui nous touchent tous : le succès, l’amour, et comment trouver sa place dans la société actuelle.

TESSÆBling

Quel banger ! C’est en plein confinement que TESSÆ donne naissance à ce qui ressemble à un hymne ! Le trait d’union entre Billie E et Diam’s à la sauce Gambi ? On ne saurait classer ce titre tant il fait fi des genres et des styles. A l’image de TESSÆ qui, tout en conservant sa puissance mélodique, se balade littéralement sur l’instru avec une aisance à faire palir le rappeur le plus chevronné. Une rupture ? Pas vraiment. Plutôt une nouvelle corde à son arc. Rarement en tout cas, aura-t-on connu une artiste plus en phase musicalement avec sa génération. Le meilleur indice pour un prochain EP qui dévoilera plus amplement encore, la diversité de TESSÆ. Après la sortie d’un mini opus éponyme qui cumule un demi-million de streams, largement remarqué par la presse généraliste et spécialisée, elle revient dans les actualités avec son premier single “Bling” morceau phare de son prochain EP “Printemps”.

Crystal MurrayEasy Like Before

Trips hallucinatoires, couleurs vives et paillettes scintillantes se côtoient sur le nouveau clip de Crystal Murray, la nouvelle pépite jazzy tout droit venue de France. “Easy Like Before”, c’est cette ode à l’insouciance et l’allégresse qui berçaient le passé et qui alimentent une nostalgie douce-amère. C’est aussi une bonne excuse pour balancer les épaules et chalouper au rythme de cette effusion soul aux beats chauds saveur électro. Un régal qui confirme cette auréole de future étoile de la soul attribuée suite au succès de son sublime “Princess”. On garde un oeil sur elle !

Justin BieberE.T.A. (Nature Visual)

Après des mois de teasing, J. Biebs a finalement sorti son cinquième album studio, “Changes”, et les fans sont vraiment secoués. Mais sur quoi Justin chante-t-il sur le titre E.T.A. (estimated time of arrival)? Bien qu’un petit goût du temps seul puisse être bénéfique dans une relation, Justin n’aime clairement pas être séparé de Hailey (sa femme) trop longtemps. Voici le thème de ce morceau. Et chaque fois qu’ils sont séparés, cela renforce leur lien. Dans le refrain, il chante:

“Je veux juste savoir à quelle heure ton arrivée est prévue,
Par la fenêtre je regarde dans la rue
À quelle heure ton arrivée est-elle prévue ?
La distance n’a fait que nous rendre plus affectueux
L’un envers l’autre”

Et pour ce clip, comme pour tous les autres de l’album, il nous offre un super apaisant ‘Nature Visual’.

TerrenoireCa va aller

Aux commandes de ce projet vraiment pas comme les autres, deux frères Raphaël et Théo, qui ont grandi dans le quartier populaire de Terrenoire, en banlieue de Saint Etienne. Naviguant avec classe entre poésie et réalisme. Terrenoire est la rencontre artistique de deux tempéraments, qui donne naissance à des chansons sensibles et hors normes. Le clip, monté par leurs soins, mélange les films qu’ils produisaient enfants aux journaux de bord qu’ils réalisent désormais.

Ucci WhyYing Yang

Le rap américain, les livres et les dessins animés, voilà ce dont s’inspire Ucci Why. Ucci, prononcé ‘Outchi’ signifie ‘apprend’ en bulgare, et Why, ‘pourquoi’ en anglais. Apprend pourquoi, jeune padawan. La musique de Ucci Why est un cocktail de différentes cultures, de sagesse et de hiphop coloré. Aux nombreuses influences East Coast et West Coast, son rap écrit en anglais allie flow bouncy et lyrics réfléchies. Fans de Lauryn Hill et Tupac, Ucci Why pourrait devenir votre nouvelle pépite musicale. “Ying Yang” est extrait de son premier EP de rap altérnatif “LIBRA”. Et le clip est parfait si tu as envie d’un son posé et d’un visuel apaisant

Jonas & The Scratch ProfesserPick Me Up

Jonas a été salué comme le parrain de la soul scandinave par les médias internationaux. En 2016, il a reçu l’Artiste de l’année et la meilleure vidéo aux Scandinavian Soul Music Awards à Stockholm. Depuis plus de 20 ans, Jonas s’est fait un nom dans la musique soul, a sorti de nombreuses chansons et fait des tournées dans le monde entier. Ayant croisé au fil des ans certains des plus grands noms de la néo-soul, comme Omar, John Legend, Joss Stone, Lynden David Hall et Bilal, Jonas a jusqu’à présent coché la plupart des cases de sa liste de souhaits. Dans ce morceau, il a collaboré avec le multi-instrumentiste et producteur The Scratch Professer, qui est le frère de la légende de la soul britannique Omar. Les deux ont eu une connexion magique instantanée, et quelques-unes des chansons qu’ils ont écrites ensemble, se sont retrouvées sur le deuxième album de Jonas “W.A.I.T.T.”. Une poignée de ces chansons remontent d’ailleurs à la surface. Et Même si l’ensemble de l’EP est enregistré, produit, mixé et masterisé en seulement 4 semaines, en avril 2020, c’est clairement un retour au son néo-soul original de sa première carrière.

Lenny KravitzRide

Lenny Kravitz continue de défendre son album “Raise Vibration” sorti en 2018. “Feels like I’ve known you forever” lance amoureusement Kravitz sur le refrain. Une déclaration que l’artiste de 56 ans met aujourd’hui en images. En véritable parisien, lui qui habite à Paris six mois de l’année, le rockeur se met en scène dans la capitale française à travers son clip signé Mark Seliger. Au milieu d’un luxueux appartement, dans un Musée d’Orsay vide, au sommet d’un bâtiment haussmannien ou en virée à la campagne, Lenny Kravitz se remémore d’un amour passé avec une femme interprétée par le mannequin Aliana King.

>> A retrouver bientôt au Sportpaleis ! 

Moha La SqualeParis

Alors qu’il avait fait chauffer l’été 2019 avec son hit “Ma Belle”Moha La Squale est de retour avec le clip du freestyle “Paris”, un gros banger dans lequel il revient aux bases de son rap… Il faut dire que le rappeur était l’un des artistes les plus attendus pour cette année. Surprenant depuis son arrivée dans le rap game, l’interprète de “Luna” avait confirmé les attentes autours de lui avec son 1er album “Bendero” aujourd’hui disque de platine. Après “On roule” sorti le mois passé, il balance désormais le clip “Paris”… Une démonstration de flow torrentueux sur une instru fiévreuse qui se rattache aux débuts de l’artiste et rend, à sa façon, un hommage brûlant à la Ville Lumière.

LujipekaMeme

Issu du collectif Columbine, Lujipeka a ce qu’on appelle un gros C.V. Public fidèle, mots qui résonnent pour toute une génération, albums certifiés, scènes en pagaille… Oui, c’est peu dire que le groupe a fait du chemin. L’heure est donc venue pour Luji de poursuivre son aventure en solitaire, via un E.P baptisé “L.U.J.I”, ça ne s’invente pas. Et pour fêter sa sortie, il débarque avec un clip. Il a donc envoyé du nouveau avec un projet en bonne et due forme. Un disque dans son plus pur style, entre mélange des genres, textes bien choisis et interrogations sur le succès. C’est d’ailleurs le dernier point qui se retrouve au centre du clip du jour, “Meme”. Un titre qui fait référence au célèbre phénomène présent sur les internets. Le tout est servi sur une production massive et électrique, de quoi bien vous secouer et… Affirmer le statut du bonhomme.

>> A retrouver aux Nuits Botanique en automne ! 

Lolo ZouaïAlone With You

Décidément, on n’arrête plus la Franco-Américaine. Lolo Zouaï revient avec un nouveau clip pour “Alone With You”, son dernier single, issu des deux titres sortis ce mois de mai. “I’d rather be alone, than be alone with you”, répète-t-elle inlassablement, déambulant entre des rochers pourpres et des étendues asséchées. “Alone With You” révèle un morceau de nature plus modérée et low-key que les titres issus de son premier album, mais les basses lancinantes du morceau contrastent avec merveille avec la douceur de la voix de Lolo. L’artiste prévue sur la tournée de Dua Lipa devra encore attendre un peu avant de fouler la scène avec la pop star, la tournée étant repoussée à 2021. En attendant, elle nous prouve qu’elle ne rate jamais le coche, chacun de ses morceaux étant une réussite de finesse.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire