Slider

Clips de la semaine #7

SYENPerdu

Jeune rappeur de 26 ans originaire du sud de Paris dans le XVème arrondissement, SYEN est un membre du groupe La Mannschaft qui a notamment connu un certain succès lors du freestyle GRUNT 2 aux côtés de Lomepal et de membres de l’Entourage il y a quelques années. Loin d’être novice, il a déjà sorti 3 projets en totale indépendance et s’apprête à sortir son 1er album solo. Aussi à l’aise sur du boom bap que sur de la trap ou du chant, il mélange fine plume, flow aiguisé et mélo de par son vécu qui l’inspire. SYEN se démarque par sa capacité à pouvoir passer du rap cru au rap mélodieux. Il nous dévoile ici le deuxième titre de son prochain album (prévu pour fin juin) où il nous emporte avec son flow super fluide mais aussi ultra rapide, et un refrain chanté efficace qui rentre dans la tête, un peu à la Gims

ZekkeEntre nous

“Entre nous” est le dernier morceau du projet musical de ZEKKE, mélangeant sonorités électroniques, pop et hip hop. Ce morceau est sorti directement sur internet sans label, ni producteur, ni éditeur ou autre. Perso, on lui tire notre chapeau !

OdezenneSalope d’amour

Précurseur de la pop urbaine, Odezenne a sorti le clip “Salope d’amour”, un titre issu de son dernier EP “Pouchkine”. La recette du groupe français reste inchangée: une bonne dose de second-degré qui accompagne la précision de ses mots. Ce clip arrive tout juste un mois après la sortie du génial “Hardcore” qui compte déjà plus de 410K vues sur Youtube.

Abraham Tête dans les nuages

Artiste extrêmement actif, passionné de hip hop, Abraham nous dévoile une série de 5 titres personnels aux compositions épurées avec son premier EP, “Tête dans les Nuages”. Connu sous le nom de Tismé comme compositeur de nombreuses bandes sons pour des spectacles de danse, il est aussi auteur, rappeur, chanteur, slammeur, dj, metteur en scène et ingé-son.
Aujourd’hui, après cinq Beat-Tapes dédicacées aux danseurs (Mimétisme et la série Magnétisme), Abraham s’attelle à un nouveau cycle musical. “Tête dans les nuages” en est le premier volet. C’est une balade à travers des créations musicales toutes aussi planantes que puissantes ! C’est à l’aide de sonorités très cinématographiques, d’une rythmique au service des mots et de beats qui nous font voyager, qu’Abraham Diallo a distillé son talent d’artiste sous une impulsion musicale de très haute volée ! Abraham est l’auteur d’une expression créative qui nous touche et qui laisse jaillir en chacun de nous un flow d’émotions !

>> A lire aussi: Poétique et aérien, Abraham sort son premier EP “Tête dans les nuages”

>> A écouter: premier EP “La tête dans les nuages”

Le JuiiceMatin

“Montre un peu de respect, t’es face à une reine.” Sur fond d’egotrip et de punchlines embrasées, Le Juiice s’impose comme l’un des nouveaux flows de cette nouvelle vague de rappeuses francophones. À la tête de son propre label, l’ambitieuse pépite hip hop s’engage à mettre en lumière les artistes féminines de cette scène rap trop peu diversifiée: “Il y a plein de meufs avec ma mentalité mais elles ne sont pas représentées.” Après un premier EP “Trap Mama” qui aura su convaincre les pointures du milieu, la jeune Parisienne adulée par Fianso est de retour pour nous dévoiler la première partie de sa trilogie réalisée par Quentin Merabet, et dont chaque morceau s’accompagnera d’un court-métrage. Le premier, “Matin”, retrace le quotidien de Joyce (de son vrai nom) qui s’occupe, aussitôt le jour levé, de sa petite famille. Une routine matinale qui reflète les valeurs de cette jeune femme talentueuse: les liens sacrés familiaux, le dévouement aux autres, l’amour fraternel. Vers la fin du visuel, on observe l’artiste s’apprêter pour se rendre à une soirée, annonçant la suite de la triade visuelle composée de Midi et Soir.

NAYANA IZTNT

No more fake people. Tel pourrait être le mantra mal-content de la dernière sortie de cette pépite de la nouvelle scène hip hop made in UK. Issue du collectif NiNE8 (aux côtés des explosives Biig Piig ou Lava La Rue), la jeune chanteuse a su tirer son épingle du jeu l’an passé avec des premiers morceaux alléchants, reflets d’une envie grondante de laisser ses histoires s’immiscer dans la scène musicale actuelle. Et des histoires, elle en a ! Elle qui confie avoir l’impression d’être déjà vieille de 100.000 ans nous gâte de son franc parler et de son flow électrisant pour sublimer le mariage entre un hip-hop sans concessions et un héritage indien mélodieux. En résultent des morceaux renversants, à l’image de ce TNT, véritable pamphlet à l’égard des relations toxiques dont NAYANA IZ compte bien se débarrasser: “TNT is my message that I see through it all – like an x-ray. It’s named like this because I’m about to go off and confront it all; I’m done playing games and hiding. I live by straight honesty and loyalty now it’s time to surround myself with people alike.”

>> A lire aussi: Lava La Rue, pépite londonienne à l’image du DIY

Olivia Dean – Baby Come Home

La simplicité sous son meilleur jour. S’il fallait vous décrire Olivia Dean en quelques mots, on vous parlerait très certainement de cette voix soul hypnotisante qui enrobe à la manière d’une Jorja Smith, déversant la chaleur de son accent british sur des mélodies de guitare voluptueuse. C’est le cas de ce délicat “Baby Come Home”, qui s’attaque au domaine de prédilection de l’artiste britannique: les débâcles amoureux. D’abord pensé comme un interlude, le morceau finira par s’offrir cette version smooth sous la plume de Maverick Sabre et Charlie Perry – deux collaborateurs de la discographie de Jorja Smith, d’où la similitude plutôt plaisante. Confinement oblige, c’est à deux mètres de distance qu’un ami de la chanteuse s’est inspiré d’une journée ensoleillée pour livrer un visuel épuré et agréable.

>> A lire aussi: Mahalia, nouvelle élue de la soul britannique

>> A lire aussi: RIMON, la néerlandaise qui secoue le monde du RnB et de la néo-soul

Please follow and like us:

Laisser un commentaire