Woodie Smalls, le prodige du hip hop belge

Défiant toute géo-politique hip-hop, le rappeur Woodie Smalls d’une vingtaine d’années seulement (et dont le style n’est pas sans rappeler les premières heures de Tyler The Creator) est né à des milliers de kilomètres de la Californie d’Odd Future où il vit aujourd’hui puisqu’il est originaire de Sint-Niklaas en Belgique. Sylvestre Salumu, de son vrai nom, rappe depuis son plus âge; il avait l’habitude d’aller dans le studio d’enregistrement de son cousin, d’y mettre des beats aléatoires et de freestyler dessus.

Avec des productions très lumineuses, aux accents jazzy rappelant la scène californienne alternative de la fin des années 90 et un regard neuf sur le hip-hop tant old school que new school, Woodie se fait remarqué et est sélectionné en 2015 pour faire partie des Encore Freshmen, une pépinière comme la Red Bull Music Academy. Créée par les fondateurs du Encore Festival d’Amsterdam et dédiée à faire exploser au grand jour des talents.
Quelques mois plus tard et un contrat avec Sony en poche, Woodie sort sont premier album “Soft Parade”, un album que tous les amateurs de hip hop se doivent de posséder, réunissant plein de références et classiques du genre, tout en se plaçant tout de même dans la modernité.

Avec un timbre de voix sympa, un excellent flow super entraînant et des prods incroyables (Boom Bap de haut niveau), il met tout le monde d’accord sur son premier projet solo. Sans oublier qu’il prend trois voix différentes pour rapper, ce qui souligne sa diversité et sa technique. Des balades jazzy (“Champion Sound”) aux productions rap plus atypiques (“About The Dutch”), le tout avec un certain talent pour les refrains catchy qui vous restent bien dans la tête.

En 2016, il sort une mixtape intitulée “Space Cowboy”. Un projet qui marque une certaine mutation de la part du rappeur qui semble alors délaisser l’insouciance de “Soft Parade” pour des ambiances plus froides et éthérées. Une évolution stylistique bienvenue et signe de maturité puisqu’elle apporte certainement plus de personnalité et permet de rendre mieux compte de toute l’étendue de la palette artistique de Woodie, qu’on découvre parfaitement à l’aise sur les sonorités plus trap de l’excellent “Planet Shrooms”.

Le prodige belge sort le nouveau single “Never Trust Again” fin 2018, véritable mise en bouche de son second album qu’on attend avec impatience!

Woodie Smalls’s bash:

Please follow and like us:

Laisser un commentaire