Slider

TAUR nous offre un univers pop inspiré des musiques de films des 80’s

“Sur “Stay”, j’ai voulu explorer le thème de l’interdépendance dans le couple. Comment continuer à exister seul lorsque l’on partage sa vie avec quelqu’un, comment créer un équilibre quand son introversion est mise en danger et comment inclure ‘l’autre’ dans ses propres victoires et échecs. Un morceau que j’ai voulu construire sur une progression constante, de plus en plus puissante, jusqu’au centre de la tempête et à son ultime apaisement”, explique le rennais TAUR

L’ambivalence des sentiments, la dissonance des émotions comme exutoire, c’est l’essence même de ce qui fait la singularité de TAUR, qui puise son inspiration dans les musiques de films des 80’s et dépasse largement les attentes d’un univers pop décliné à l’infini.

Son 1er album, “Half Somewhere”, sort le 7 mai en vinyle et en digital. Deux formats à l’image de la musique de TAUR, naviguant entre passé et présent, ajustée au rétroviseur pour mieux défier l’horizon.

Disponible en précommande ici.

Un opus à la production acérée qui navigue entre une pop radiophonique presque mathématique, des superpositions de nappes brutes et nocturnes, et des textes à fleur de peau. Sa musique “de haute voltige, proche du groove mélancolique de Chet Faker selon les Inrocks, est mise en scène par les clips hypnotiques qui accompagnent chacun des titres, et qu’il réalise lui même.

“Holler”, premier single extrait de l’album, dépasse les 50.000 streams en une semaine. “Cowards”, son précédent titre (plus d’un million de streams sur les plates-formes), paraphrase la notion de paralysie relationnelle au travers d’une fresque fraternelle, colorée et frissonnante.

En 2020, l’artiste est d’abord à l’initiative, puis chef d’orchestre et participant, du projet 40, réunissant 56 artistes comme Malik Djoudi, Naive New Beaters, Clou, LAAKE, Canine, Inüit – pour la création d’un album collaboratif au profit de la fondation HP-HF.

Il collabore en studio avec Pierrick Devin (Phoenix, Lomepal, Radio Elvis…) ainsi que Alex Gopher (Mr. Oizo, Nekfeu, Eddy De Pretto, Lomepal…) et est accompagné en live de Diego Chappedelaine (batterie) et de Arno Monni (guitare / basse).

Please follow and like us:

Laisser un commentaire