Slider

Amoranno: nouveau clip “+33 18”, deuxième extrait de son EP “Détour”

À la croisée du rap (Lomepal, Oxmo Puccino, Sadek, Alpha Wann…) et de la chanson francophone (Jacques Brel, Serge Gainsbourg, Charles Aznavour…), le jeune rappeur français Amoranno dévoile le clip coloré et authentique de “+ 33 18”, à l’image de son EP “Détour” sorti début avril.

Les différents univers visuels, captés par les fidèles Djof Design et Zonz Prod, apportent chacun une teinte spécifique et une proximité toujours de mise. Amoranno y projette une image simple, sans artifices, mais recherchée. Il apporte notamment une vision originale et personnelle de “+ 33 18” (le numéro vert des pompiers en France) à travers des plans représentant des nuages en période d’orage.

La cover est un condensé du clip, le rappeur regardant vers le ciel telle une contemplation des moments de vie.

A lire aussi: Amoranno sort son nouveau single “Bateau”

Amoranno est un jeune auteur – mélodiste – interprète iconoclaste dont la précocité et la créativité seront rapidement à l’étroit dans un système scolaire classique. Il découvre le plaisir et l’inspiration de l’écriture dès ses 9 ans, notamment par des poèmes qui vont vite se transformer en textes de chansons qu’il autoproduira.

À l’instar du 1er single “Bateau” (presque 100k vues sur Youtube), dévoilé en janvier dernier, “Détour” nous plonge dans un univers onirique, épuré et spontané, symbolisant la fascination d’Amoranno pour les expériences relationnelles. Cet EP riche en couleur est le fuit de rencontres avec des compositeurs et beatmakers (Les Skywalkers et Optim) qui ont su capter l’esprit authentique et singulier d’Amoranno.

Chaque morceau symbolise un chemin particulier, un détour dans une vie formatée, permettant à chacun de se l’approprier à sa manière. Les paroles sont sincères et sans artifices, interprétées par une voix qui sait se faire mélodique quand l’émotion la réclame.

A lire aussi: Le jeune rappeur français Amoranno balance son premier EP “Détour”

Please follow and like us:

Laisser un commentaire