Slider

SIMONY, le nouveau phénomène rap à la gueule d’ange mais à la fureur incendiaire

SIMONY, c’est un flow rapide, ciselé et percutant, une voix grave et puissante dont la noirceur et la précision révèlent un cocktail explosif. Un uppercut influencé par ‘l’âge d’or’ du rap français servi par des prods électro, organiques et tranchantes. Le contraste entre les styles et les références est marqué : c’est un rap hybride qui fait se rencontrer NTM et GesaffelsteinL’Entourage et The BlazeVald et Vitalic. C’est également la force des textes, ceux d’une jeunesse entre doutes et persévérance, déterminée à se dépasser. Le tout est cinématographique, puissant et énergique, comme ce jeune artiste de 23 ans à la gueule d’ange mais à la fureur incendiaire.

>> A lire aussi: Lord Gasmique, voix grave et flow inépuisable

En l’espace d’un an, SIMONY se fait notamment remarquer par des freestyles sur 1minute2rap, de véritables performances plébiscitées par une communauté qui en demande encore plus. Il leur répond avec 4 clips publiés sur YouTube, qui cumulent déjà plus d’un million de vues. L’engouement est incontestable (déjà + de 100k fans cumulés sur ses réseaux sociaux). Il s’impose aujourd’hui comme l’une des révélations du rap français, le fer de lance d’une génération audacieuse et engagée, qui compte bien faire bouger les têtes et déchaîner les foules.

“Armé d’une gueule d’ange et de lyrices affutées, Simony ne laissera personne indifférent cette année” – KONBINI

“Un rappeur charismatique aux punchlines affutées, un texte percutant qui nous prend par surprise. Tout est calculé, mesuré, pour donner des sons aboutis qui risquent de donner quelques torticolis !” – RAPUNCHLINE

D’abord mannequin pour Sarenza, Adidas ou Prada, c’est pour le rap que ce jeune ambitieux s’est finalement pris de passion. Mêlant paroles percutantes à la Nekfeu et beat efficaces, ses morceaux transpirent toute la frénésie et l’ambition de l’artiste. Furieux de réussir, captivant même dans la provocation, le rappeur se fait le porte-drapeau d’une jeunesse déterminée, confiante en elle et rejetant toutes les étiquettes désuètes qui lui sont accolées. Il aborde également, avec parfois l’aide de son ami et artiste Kaky, les tourments des jeunes entre amours déçus et difficultés à faire sa place dans la société.

>> A lire aussi: Nekfeu, le retour de Ken Masters

Après avoir été découvert par un plus large public en janvier 2019 avec un de ses freestyles, il enchaîne depuis de nombreux projets avec le soutien de ses mystérieux producteurs et DJ Rabbits qui façonnent la plupart des mélodies de ses musiques. Sur sa chaîne Youtube, le rappeur a produit une série de quatre clips (“La Fièvre”, “Death Note”, “Fight Club” et “Birdman”) témoignant tant de ses douleurs intimes que de sa rage de vaincre et de son rejet d’une société essayant de le formater. Si les bandes sonores de ces morceaux, produites par les Rabbits, font vibrer à chaque instant, la réalisation de ses deux dernières vidéos par le collectif de jeunes Le Fief laisse comprendre que l’artiste sait s’entourer pour s’assurer la réussite.

Son talent a d’ailleurs été rapidement remarqué par Chad Boccara, producteur chez Faubourg 26 et révélateur de la chanteuse Suzanne, qui lui a permis de rejoindre le label 3ème Bureau de Wagram Music. Ce dernier a notamment aider des artistes comme Orelsan ou le duo Brigtte à accéder à une véritable reconnaissance.

Plus rien alors ne semble pouvoir arrêter SIMONY et lorsque il lance dans son nouveau morceau “Full Faya”“J’suis prêt à péter, ouvre le gaz il est temps”, on ne peut que se réjouir de sa brûlante ascension.

SIMONY’s bash:

Please follow and like us:

Laisser un commentaire