FKJ, pionnier de la nouvelle “French Touch”

FKJ (French Kiwi Juice), producteur et musicien multi-intrumentaliste basé à Paris, est issu tout droit de cette nouvelle vague d’ingénieux bidouilleurs de sons, ultra référencés, d’une productivité vertigineuse.
Vincent Fenton, ce “one man band” comme j’avais également décrite l’artiste australienne Tash Sultana, est au service d’un son downtempo, aux racines funkadelic pour lequel il s’amuse à jongler entre sa basse, son piano, son saxo et ses synthés avec une facilité déconcertante.

Pionnier d’un nouveau genre de house français, il produit des sons faits pour chiller et se pavaner au soleil dans lesquels on retrouve un groove électro mélangé à un saxophone jazzy, une basse assez douce et des rythmes à la manière RnB.

Mais la nouvelle French Touch, c’est quoi?

Parce que la French Touch de base est emmenée par Daft Punk, Laurent Garnier, Étienne de Crécy ou encore St Germain, il s’agit clairement de la déclinaison française de la musique house avec l’utilisation de samples souvent puisés dans le funk et le disco. Aujourd’hui, la nouvelle French Touch fait petit à petit son apparition. C’est la nouvelle scène house française à la coloration soul et aux sonorités électro caressantes et organiques, où rien ne doit venir agresser les oreilles.

Depuis 2013, il nous a produit deux EPs “Time for a Change” et “Take Off” et a enchainé les concerts un peu partout. En 2017, il sort son premier album éponyme “French Kiwi Juice”. Une oeuvre musicale à la croisée du funk, de la soul et aux sonorités électro-jazz dans laquelle il déverse sa bonne humeur. Sa musique est qualifiée d’aérienne tellement elle nous emporte dans un monde nouveau où il existe une telle diversité dans les instruments et les styles de musique qu’il est impossible de la définir précisément.

La même année, l’artiste de Traphouse Jazz Masego s’arrête aux studios parisiens Red Bull pour improviser une session d’anthologie aux côtés d’FKJ. Live dans lequel on est témoin d’une impressionnante communication musicale qui les unit, ce qui semblait prédire le prochain mouvement créatif de chacun. Le résultat est un groove épique avec des paroles minimales et impros accrocheurs qui nous ont tous amenés dans un voyage qui nous met bien.
À ce jour, “Tadow” compte déjà près de 120 millions de vues.

Son dernier single en date “Leave My Home” est sorti début du mois et cartonne et FKJ est maintenant en tournée mondiale jusqu’au mois de mai avant d’entamer un été de festivals.
“2019, faisons quelque chose de spécial” avait-il écrit sur son compte Twitter… Stay tuned !

FKJ’s bash:

Please follow and like us:

Laisser un commentaire