Blu Samu, grande promesse de la scène hip-hop bruxelloise

Elle est celle que l’on prénome “la petite soeur du 77“, celle qui fait brûler la scène urbaine féminine en Belgique depuis quelques années. Blu Samu, née Salomé Dos Santos, entre dans l’univers de la musique dès l’âge de 19 ans et se balance en toute décontraction entre rap, hip hop, soul et funk.

Originaire d’Anvers, la rappeuse autant belge que portugaise surfe sur cette vague neo-soul qui inonde nos plateformes. Une voix suave, granuleuse et profonde, un flow modulable et un petit peu du RnB de Sade et de Beyoncé dans ses influences et le tour est joué.

Elle sort un très soul premier EP “Blue” en 2015 mais se fait réellement connaître avec le très beau “I Run” sorti en 2017. Dans le morceau, sa mère joue son propre rôle dans l’appart et la cité anversoise où Blu a grandi. La chanson raconte la difficile relation mère-ado, les tensions entre les espoirs de stabilité de la première et la passion pour la musique de la seconde, les difficultés financières et les rêves qu’elle continue à pourchasser.

L’année dernière, elle sort son excellent deuxième projet “Moka”. Référence au surnom que lui a donné sa grand-mère. Flow tranquille, vibe chaude, rafales rap, voix par moments éraillée, instrumentation mélodique léchée défilent sur des clips pépites à l’esthétique nineties qui racontent des histoires “vraies”. L’auteure-compositrice-interprète mélange les langues (anglais, français, portugais), mélange les genres, développe un univers qui lui appartient, dans une énergie franche et joyeuse.

Blu Samu’s bash:

Please follow and like us:

Laisser un commentaire