Slider

Clips de la semaine #13

Rejjie SnowCookie Chips ft. MF DOOM & Cam O’bi

Après une longue absence, le rappeur irlandais Rejjie Snow s’offre un retour inattendu accompagné de Cam O’Bi et MF Doom, rien que ça. Le prodige de Dublin avait créé la sensation en lâchant son album “Dear Annie” il y a de ça deux ans, livrant le très bon “Egyptian Luvr” en featuring avec Aminé – notamment. “Cookie Chips” nous emmène ici dans une douce balade bucolique et annonce de nouveaux sons du rappeur, qui en a promis pour très bientôt.

>> A lire aussi: Rejjie Snow, petit prince du hip hop irlandais

>> A lire aussi: Loyle Carner, l’espoir du hip hop anglais

SokoOh, To Be a Rainbow !

“Le son le plus gay que je n’ai jamais sorti”. Alors que la sortie de son album, “Feel Feelings”, est à ce jour reportée, la chanteuse Soko vient tout juste dévoiler “Oh, To Be A Rainbow !”. Hymne LGBTQ+ s’il en est, le titre est accompagné d’un clip totalement psychédélique, tourné en quarantaine à Los Angeles. On peut y voir l’artiste s’amuser devant un fond arc-en-ciel, entre danses décomplexées et rictus ironiques. Si la Française est créditée à la réalisation, on retrouve également son ami Alexis Zabe derrière la caméra, directeur de la photographie du film “The Florida Project” et déjà à l’œuvre dans le clip de “Are You A Magician ?”, paru plus tôt cette année.

Crystal MurrayI Was Wrong

Quel plaisir de découvrir un nouveau clip pour la plus belle voix qu’il nous ait été donné d’entendre depuis des lustres. La jeune Parisienne Crystal Murray nous offre ainsi une capsule vidéo pour le morceau “I Was Wrong” tiré de son EP du même nom. C’est une vidéo bonus, un cadeau qu’elle nous fait, et autant dire qu’on est ravis. Sulfureuse, elle accapare la caméra et nous hypnotise, nous voilà bercés par le timbre de sa voix si incroyable. Elle se livre à une prestation solitaire dans une chambre devant la caméra, aussi bien à l’aise devant le miroir de la salle de bain que sur le lit de la chambre, elle nous délivre son texte avec nonchalance, les plans se superposent, entre bijoux, joailleries et et regard noir et pourtant si profond de l’artiste. Après le franc succès de son EP, on ne peut que souhaiter vivement de nouveaux projets musicaux pour l’excellente Crystal Murray qui fait chavirer nos oreilles et nos cœurs.

>> A lire aussi: ELIZA, l’hypnotisante et sensuelle néo-soul

>> A lire aussi: Sasha Keable, l’étoile montante de la scène soul anglaise

>> A lire aussi: RIMON, la néerlandaise qui secoue le monde du RnB et de la néo-soul

>> A lire aussi: Mahalia, nouvelle élue de la soul britannique

SimonyFull Faya

Simony dévoile le titre et le clip de “Full Faya” premier extrait de son EP prévu pour la rentrée. Sur une prod totalement explosive signée Rabbits, le rappeur débite et est très énergique sur ce morceau au style unique. Le visuel produit par Le Fief, on peut y voir le rappeur dans plein de situation: à table, danser, servi en plat, la tête dans l’eau… Avec ce titre, il nous plonge un peu plus dans son univers, assume encore plus ses codes alliant musique urbaine brute, autodérision et pointe moderne d’électro le tout pimenté par un flow saisissant. Le clip, déjanté, accompagne parfaitement la production et nous rendrait presque accro au jeune homme. Bonne nouvelle: ce morceau annonce la venue d’un nouvel EP pour la rentrée et, disons le clairement, we can’t wait!

>> A lire aussi: SIMONY, le nouveau phénomène rap à la gueule d’ange mais à la fureur incendiaire

>> A lire aussi: Nekfeu, le retour de Ken Masters

>> A lire aussi: Lord Gasmique, voix grave et flow inépuisable

Emma BekoALMA ft. Karelle Tremblay

“ALMA” est le troisième single du projet d’Emma Beko. “J’ai écrit cette chanson comme une chanson d’amour à ma sœur de 4 ans, que je n’ai rencontrée qu’à l’âge de 2 ans” raconte Emma. “Dès que je l’ai vue, j’ai ressenti un amour inconditionnel pour la première fois de ma vie. Au fur et à mesure que nous nous connaissions, il était clair qu’elle m’adorait aussi, mais elle traitait sa ‘nouvelle’ soeur à sa manière. Elle est entrée dans une phase où elle agissait comme si elle ne m’aimait pas, c’était sa façon de gérer mais ça me brisait encore le coeur!” La chanteuse canadienne a collaboré avec Carole Méthot pour créer ce clip qui repousse les limites en termes d’esthétique. Alors que certains trouvent que quelque chose de beau signifie quelque chose d’agréable pour les yeux, ici, le but est d’embrasser la beauté trouvée dans les rythmes et les espaces qui nous émeuvent, qui suscitent des émotions fortes.

>> A lire aussi: Pomme, de la chanson française inspirée et une voix envoûtante

Easy LifePop Tarts

Les cinq compositeurs de Leicester qui forment Easy Life ont partagé un tout nouveau morceau “Pop Tarts” alors qu’ils continuent de teaser leur premier album à venir. Le titre sort sur le projet “Who gives a f**k?” qui réunuit deux singles dont leur succès “Nightmares” et sur lequel on voit le groupe montrer son amour pour le jazz, le hip hop et le tout de manière mélodieuse. “Nightmares” a été diffusé plus de 33 millions de fois maintenant et leur première mixtape “Junk Food” a atterri dans le Top 10 du classement britannique en janvier, ce qui fait allusion à un avenir très prometteur pour le groupe des Midlands. Ils travaillent actuellement sur leur premier album et ont fait appel aux producteurs Bekon qui a travaillé avec Kendrick Lamar et le producteur du moment, FINNEAS, le frère de Billie Eilish.

>> A lire aussi: Easy Life @ Botanique (Orangerie)

>> A lire aussi: Mac Miller, ce génie du rap parti bien trop tôt

IchonLitanie

Et si Ichon marquait 2020 de son emprunte? L’idée se fait de plus en plus évidente à mesure que le garçon dévoile les titres de son nouvel album “Pour De Vrai”, prévu pour septembre. “Litanie” ne fait pas exception à la règle et se révèle être à nouveau un choc en règle. Plus poème que réel morceau, la nouvelle merveille d’Ichon se lit autant qu’elle ne s’écoute, récité comme une prière, jouant une nouvelle fois vers des territoires plus chanté, le garçon impressionne dans sa capacité à interpréter et porter des mots à la fois simples et forts. Et que dire de la vidéo de Louis Lekien, lent traveling qui commence sur le visage d’Ichon, ses expressions et ses mains qui retranscrivent en langage des signes le texte parfait de Litanie, dévoilant progressivement l’artiste au bord d’une piscine avant qu’il ne plonge dans celle-ci pour comme il le dit lui même “prendre de la distance”. Un choc à la fois esthétique et sensoriel qui renfonce encore plus l’attente autour de ce nouveau projet.

Lianne La HavasCan’t Fight

Originaire du sud de Londres, de parents grecs et jamaïcains, Lianne a commencé à apprendre à jouer du piano, à écrire des chansons et à chanter à l’âge de sept ans. Les goûts divers de sa famille étaient très influents et, quand elle était enfant, ses grands-parents la gardaient souvent:  “Ils viennent de la Jamaïque, alors quand je grandissais, j’écoutais beaucoup de reggae religieux – presque des hymnes, mais dans un style reggae – sur cassettes. Mais en même temps, ma mère écoutait beaucoup de Michael Jackson des années 80 et 90 et de Mary J Blige, que j’aimais très jeune. Plus India Arie, Jill Scott et les Fugees“. Les plus grands succès de Lianne incluent “Green and Gold”, “Unstoppable”, “Gone”, ainsi qu’une incroyable reprise de “I Say a Little Prayer” de Dionne Warwick et un spectacle mettant fin à la performance de Tiny Desk pour NPR Music. Aujourd’hui, elle nous offre un très beau clip qui accompagne le morceau “Can’t Fight”.

MéclanSynesthète

Méclan est un artiste qui propose une musique à la croisée du rap, de la funk, de la soul et de la pop. Son EP “Synesthète” vient de sortir. Mais qu’est-ce que la synesthésie? Il s’agit d’un trouble de la perception via lequel certaines personnes associent les sons à des couleurs: comme dans le cas de l’audition colorée. C’est pourquoi l’artiste a choisi ce titre pour défendre son univers musical chaud et coloré. Dans ce titre éponyme aux sonorités soul, Méclan nous présente ses références musicales et son goût pour la peinture et la couleur. Le flow est posé et mélodieux, les placements de rime sont travaillés afin de servir un morceau chill et savoureux.

>> A lire aussi: The Mouse Outfit, le collectif anglais qui explore toutes les facettes du hip hop

>> A lire aussi: The Feels de BKA Iz

Roméo ElvisChaud

“Et là j’suis chaud, j’suis beaucoup trop chaud. Qui va se prendre une flamme ?” Roméo Elvis continue son marathon de clips pour les pépites de son EP “Maison” avec le visuel de “Chaud”. Et son nom n’est décidément pas volé: avec ce morceau, le Bruxellois nous prouve bien qu’il n’a pas peur du feu. Véritable torrent de punchlines, flow impétueux et trap malicieuse, indéniablement le noyau énergique du disque. Réalisé par le génie visuel Romain Habousha, le clip se la joue mise en abyme en détournant le tournage de Chaud pour mettre en scène un pur moment loufoque et absurde, rattachant Roméo aux personnages excentriques de son album “Chocolat”.

>> A lire aussi: Roméo Elvis, le petit belge devenu roi du rap

Please follow and like us:

Laisser un commentaire